On peut tromper…

Maintenant que j’ai un enfant, j’ai des préoccupations éducatives et je songe à ce que j’ai envie de transmettre comme valeurs à mon fils. La tolérance, le respect de l’autre, l’ouverture d’esprit, oui, évidement, ça en fait partie. Mais s’il est une chose que j’ai envie de lui transmettre c’est mon amour de l’humour de merde et de ces films de merde dont le potentiel est souvent mal jugé et très peu apprécié.

Alors, bien sûr, La Cité de la Peur est, pour beaucoup de gens de ma génération, un film culte avant d’être un film de merde, mais il représente tout ce que j’aime : l’absurde à son paroxysme, le décalage, l’humour fin et à la fois lourd, bref, le meilleur du meilleur.

Alors, oui, MiniPouss, car c’est à toi qui ne sait pas encore lire que je m’adresse, entre ton père et moi, tu vas en manger du film de merde. Oui, on va te forcer à regarder La Cité de La Peur même si tu comprends pas les vannes et les références. Oui on va te faire regarder encore et encore Wayne’s World, et te passer en boucle Bohemian Rhapsody dans la voiture pour faire du headbang. Oui, tu te devras de connaître par cœur les répliques de Zoolander et en VO s’il te plait ! (Hansel, he’s so hot right now)

Enfin, ça c’est plutôt ma partie, je laisserai le soin à ton père de t’abreuver le cerveau de films d’actions, c’est moins ma came. Moi, je me contenterai de te bercer au son des sketchs de Kad&O, des Nuls et des Robins des Bois, de te faire apprendre l’anglais avec les Monty Python, Spaced et The IT Crowd, et je n’oublierai surtout pas de t’initier à la grandeur avec Monsieur Desproges.

Je veux que, comme moi, tu aies le rire facile, que tu saches faire preuve de dérision, d’auto-dérision, d’humour, dans les situations difficiles comme dans les moments heureux.

La vie est trop absurde pour qu’on la prenne trop au sérieux. N’oublie jamais de rire, à gorge déployée, à en pleurer, à en avoir mal au ventre.

Avec la viande et le gras, le rire fait partie des choses les plus importantes de la vie. Bon, y’a aussi le rock’n roll et la bière, mais c’est un autre sujet…

3 commentaires pour “On peut tromper…

  1. Hahaha j’adore!! Faudrait qu’on cale nos utérus une année, qu’on est un mioche en même temps (mon premier avec ton énième, oui tu iras jusqu’à 4 s’il le faut!! Qu’on lui inculque les mêmes valeurs. Je fais un gars et toi une fille, et après on les marie)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut