Le retour de la Meuf Chiante

J’écoute France Inter.

Je bois du déca.

J’ai des cailloux, des bougies et des encens de sorcière.

Et je fais toujours du yoga.

J’ai huit jeux de tarots, un pendule et un autel.

J’écoute des méditations mystiques en brulant des huiles essentielles.

Je me déplace en vélo pour aller chercher mes légumes bio.

Et je vois ma psy une fois par semaine pour soigner mon égo.

J’ai pas tant changé, je suis toujours une meuf chiante,

Mais une meuf chiante plus barrée, une meuf chiante différente.

Je suis cette Tata chelou, celle qui aime l’astrologie,

Celle qui te parle d’esprits, de l’Univers et de psychologie.

Je suis un peu dérangée, mais maintenant je l’assume.

Ça t’empêchera pas de m’aimer, enfin, je le présume.


J’ai toujours eu un penchant pour le mystique, pour l’ésotérisme et toutes ces choses que l’on qualifiera volontiers de « zinzins ». Pendant longtemps, durant mon adolescence, j’étais fascinée par la sorcellerie. C’était l’époque de The Craft, pour celleux qui y étaient. Mais j’avais bien trop peur et bien trop peu de connaissances aussi pour me lancer véritablement dans une pratique. Je voyais encore la magie comme quelque chose de sombre, de dangereux et c’est aussi certainement ce qui m’attirait là-dedans.

Bien des années plus tard, ayant rangé mes pentacles et mon pendule au fond d’un tiroir et de ma mémoire, je suis tombée, grâce à Amanda Palmer et Neil Gaiman, sur une performeuse burlesque, Veronica Varlow, qui est également sorcière et fière de l’être. J’ai vite retrouvé la mémoire et redécouvert une pratique bien moins effrayante que dans mes souvenirs, constituée de plus de symboles et de rituels que de sacrifices humains et de sang de chauve-souris.

Puis Jack Parker et sa newsletter Witch Please est arrivée dans mon navigateur et ce fut autour de Mona Cholet et de son essai « Sorcières, la puissance invaincue des femmes » de me donner une vision à la fois moderne et inspirante de la sorcière. Il ne m’en a pas fallu bien plus pour que je replonge dans ma passion pour le bizarre, le magique, les cailloux, le tarot et autres joyeusetés.

Je suis donc (re)devenue une Meuf Chiante Mystique, au grand dam de Cher & Tendre qui n’en peut plus de sentir l’encens dans la maison parce que, je cite, « ça sent la messe aaarrrggghh ! », ou de mes conversations passionnées sur le tarot avec mes copines, elles aussi, Meufs Chiantes Mystiques.

A la frontière entre mon côté gothique et mon côté hippie, cette Meuf Chiante là n’est pas méchante, ni complètement stupide non plus (je ne te dirai pas de soigner ton cancer en te mettant un caillou dans la chatte comme Gwyneth Paltrow, par exemple !) mais si elle est là, c’est pour plusieurs raisons, dont j’ai parfaitement conscience.

Il y a un retour de la figure de la sorcière ces dernières années, c’est indéniable et cette « mode » m’a forcément influencée. Le lien entre féminisme et sorcellerie et cette volonté de plus en plus forte des femmes de reprendre leur pouvoir, de ne plus se cacher m’a donné envie, à moi aussi, de faire appel à cette force cachée au fond de moi et de lui donner la parole.

Comme certain·e·s peuvent trouver du réconfort ou une voix qui les guide dans la religion, la sorcellerie m’a aussi aidé ces derniers mois, lorsque j’étais au plus bas. Alors, elle n’a pas remplacé les médicaments ni la psy, on est d’accord, mais elle m’a aidé à trouver de la force, à m’inspirer, à croire en moi et à me sentir protégée par « le Destin », « l’Univers » ou « Quelque chose », peu importe ma façon de le nommer.

On cherche tou·tes quelque chose pour nous aider au quotidien, on a tous besoin d’un peu de soutien. J’ai choisi d’aller trouver les miens dans des grimoires, à la lueur de mes bougies.


Crédits photos :

Party photo created by freepik – www.freepik.com

Vintage photo created by freepik – www.freepik.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut