Grands principes (à la con) que je compte bien inculquer à MiniPouss

Il y a bientôt deux ans, quand j’ai pondu MiniPouss, j’avais pris le temps de faire une liste des enseignements que je voulais à tout prix lui transmettre. Des principes importants, de ceux qui te régissent toute une vie, qui font de toi une bonne personne, qui te permettent d’entrer dans le monde par la grande porte.

Mieux que les 10 commandements, les 7 pilliers et les 613 mitzvoh : des bases primordiales.

MiniPouss, ces bases de vie sont pour toi. Respecte-les et tu seras le roi du monde. Au moins.

VO is always better : Non, on ne regarde pas un film ou une série étrangère comme ça, en VF.On n’est pas des sauvages et même si c’est de l’ouzbek, tu fais l’effort de te taper la VO sous-titrée !

Maman pas partager manger ! A l’instar de Joey Tribianni, je suis une véritable crevure lorsqu’il s’agit de mon assiette. Approche ta petite main potelé et tes doigts dodus de mon repas et tu finiras embroché. Sans sommation. J’ai un permis pour ça.

Le rock, c’est la vie. La viande, c’est la vie. Le gras, c’est la force. En gros, rien de tel que de manger un bon steak frites en écoutant du Metallica.

Arrête de mentir, tu ne gardes pas ce paquet de clopes pour un copain. Cherche pas les embrouilles, garçon, les conneries et les mythos, on les a tenté bien avant toi. Et malgré le fait que tes parents sont à tes yeux des gros attardés qui ne bitent rien à la jeunesse, n’oublie pas que nous aussi on a été jeune (jadis, vers naguère). Les conneries restent les mêmes à travers les âges. Et les excuses des gamins aussi.

Tout ce qu’on fait, c’est pour ton bien. Oui, même quand on te foutra la honte devant le collège à venir t’accompagner habillés comme Zézette Epouse X et Felix. Oui.

Rien ne vaut le plaisir et l’évasion d’un bon bouquin. Avec une mère comme moi, mangeuse de livres en série, et un père mangaphile, de toute façon, tu vas en bouffer du livre. Et ne pense surtout pas que tu vas échapper à la lecture d’Harry Potter. Tu connais d’ores et déjà ton cadeau pour ton onzième anniversaire.

On est peut-être cernés par les cons, mais c’est pas une raison de les laisser t’emmerder. En gros, fils, va falloir être fort parce qu’on n’est pas aidés dans ce bas monde. Pour paraphraser une grand philosophe, l’intelligence n’est pas distribuée à part égale à tout le monde et chaque individu pense qu’il en a suffisamment assez. Surtout les cons. Méfie t’en comme de la peste. Ne te laisse pas faire.

L’autre c’est l’Enfer, mais pas que. L’autre est aussi et surtout source de richesse, de découverte, de bonheur et de joie. Si tant est que l’autre ne soit pas un gros con. Au quel cas, reporte-toi au précepte précédent.

Sois fier de ce que tu es. Fier d’où tu viens. Sois heureux d’être toi. Tu es tel que tu es, mon fils, que ça te plaise ou non. Je sais que c’est pas toujours satisfaisant, moi-même, à près de 30 ans, je ne suis pas ravie-ravie de moi-même, mais tant pis, je fais avec. Et surtout, je m’efforce de m’accepter, avec mes défauts et mes qualités. Tu devras en faire autant avec toi-même, chaton.

Garde le sens de l’humour, en toutes circonstances. Comme j’ai l’habitude de dire, mieux vaut en rire qu’en pleurer. Et vu la tournure que prennent les événements en ce moment, je me dis que pour ta santé mentale et ta survie, va falloir avoir pas mal le sens de l’humour à l’avenir. Courage, marre-toi, profite, sois heureux !

Et un petit dernier pour la route :

On n’est jamais trop vieux pour faire les cons et s’amuser. Et c’est pour ça que tu recevras probablement de nombreux coups de fils excédés de la maison de retraite où tu nous auras rangés ton père et moi.

La vie est chiante mais elle est belle. Courage, fils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut