pigeon regardant l'objectif

Des gribouillages et des mots

Consigne : faire huit gribouillis sur une feuille. Attribuer à chaque forme un mot. Écrire un texte en cinq minutes et en employant chacun de ces mots.


« Les pigeons de Sydney ont toujours l’air un peu con. Mais bon, tu me diras, les pigeons de New-York, Paris, La Bourboule ou Ste Sevère ont aussi cet air totalement hébété. Ils promènent leurs carcasses charnues dans les rues pavées des petites et grandes villes, des villages et des lieux-dits, à la recherche de quelques miettes ou d’un vieux qui les nourrirait. Et toujours ce même air idiot, ce déhanché aléatoire, qui nous donnent l’impression à nous, les chats, qu’ils ne savent pas ce qu’ils font.

Alors que les félins, australiens et d’ailleurs, nous avons toujours cette grâce, cette élégance souveraine quoique nous fassions. Nous sommes la classe incarnée à l’échelle animale. Et malgré nos mouvements de queues qui prennent parfois la forme d’alambics, malgré nos couleurs, nos tailles et nos caractères éclectiques, nous nous plaçons, en tout modestie, en haut de l’échelle animale.

« Cornemuse, viens ici mon minet, c’est l’heure de ta pâtée mon chaton ! »

Ouais, enfin, sans les humains et les noms ridicules dont ils nous affublent, on serait même encore plus haut sur l’échelle de la Création. Mais bon, on ne peut pas tout avoir, la classe, les mamours et le pouvoir.  »

Les mots :

  • pigeon
  • hébété
  • cornemuse
  • Sydney
  • éclectique
  • souverain
  • alambic
  • charnue

Pigeon photo created by montypeter – www.freepik.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut