NaNoWriMo 2017

Ceci est une annonce officielle histoire de me rendre responsable, aux yeux de tous, de ce dans quoi je me suis engagée. J’ai, à l’instant, signé pour NaNoWriMo – le National Novel Writing Month ou le mois de l’écriture où tu dois te déchirer le cul pour pondre une nouvelle de 50.000 mots.

Je ne l’ai dit à personne ou presque (coucou Alex, si tu me lis ici, ce message est aussi un peu pour toi), mais j’ai commencé à écrire une histoire de fiction il y a des mois et malgré ma véritable envie d’écrire et mes jolis plans, je rame grave ma gueule. Cela fait des semaines que je n’y ai pas touché, que je n’ai pas avancé et que je suis en train de baisser les bras face à la Résistance, cette empêcheuse d’écrire en rond qui veut simplement me voir échouer pour qu’une fois de plus je me dise « une fois de plus, t’es pas allée au bout, c’est tout toi, tu finis jamais rien » et autres discours auto-dépréciatifs de merde.

Reclaiming my narrative

Alors, telle une Taylor Swift qui réécrit son histoire en permanence en s’appropriant ses échecs, je me suis dit qu’il était temps de, moi aussi, me réinventer, cette fois-ci, en nana qui va au bout de ses projets. J’ai donc décidé de me mettre un petit coup de pression et de me mettre une deadline bien proche pour m’imposer un rythme intense plutôt que de me dire, « oui ça serait bien de finir avant tes 35 ans », parce que cette méthode ne fonctionne visiblement pas.

C’est, une fois encore, mon acolyte de toujours, Miloon, qui m’a mis sur la voix de NaNoWriMo. Elle m’en a parlé il y a quelques semaines et j’ai semi-esquivé en disant « ouais pourquoi pas » (parce que concrètement, j’ai une trouille bleue de ne pas y arriver, de ne JAMAIS réussir à finir cette satanée histoire et de peiner, peiner et peiner encore pour au final abandonner et PIRE, une trouille bleu indigo d’y arriver, de finir l’histoire mais qu’au final ça soit naze, que personne n’aime ce que j’ai écrit. Dans tous les cas, j’ai les foins, tu l’auras compris) et puis, là, elle a posté sur sa page FB d’auteure accomplie et auto-publiée sur Amazon (achète son livre, elle est trop forte) qu’elle participait à ce défi et invitait les gens qui y participaient aussi à se manifester.

Ça m’a rappelé sa proposition et ça m’a donné envie de me sortir les doigts, moi qui, depuis des semaines, me planifie des sessions de travail pour écrire et qui travaille systématiquement sur autre chose le moment venu.

Je me suis donc inscrite sur le site de NaNoWriMo avec pour objectif, de finir de raconter l’histoire de Gidéon.

Gidéon

Il est temps que je sorte de mon placard. Oui, j’essaye d’écrire une nouvelle de fiction. Oui. Je galère, mais j’essaie. Je me trouve ultra mauvaise et j’ai l’impression de n’avoir aucun style et aucune imagination mais je tente le coup : il faut que je la termine cette putain d’histoire. Donc voilà, je t’en parle ouvertement pour te dire qu’elle existe un petit peu quelque part dans ma tête et dans quelques documents Word de mon disque dur.

C’est donc l’histoire de Gidéon, un mec avec un prénom de merde, dont la vie bien lambda va un peu basculer dans le WTF quand un certain Jean va venir lui annoncer qu’il doit sauver l’humanité.

Voilà, c’est dit.

Nous sommes le 4 novembre 2017 et moi, Leeloo, je m’engage à atteindre les 50.000 mots et finir l’histoire de Gidéon. Je pars avec de « l’avance », j’ai écrit 18.732 mots entre avril et juillet 2017 mais comme je suis inscrite avec quatre jours de retard, on aura qu’à dire que ça compense, hein.

Allez, souhaite-moi bonne chance.

Publicités

Auteur : Leeloo Rocks

Woman, France, writer, blogger, geeky mother, former roller derby player, community manager and communication worker, rock music lover, artists interviewer... and many more things that rhyme with -er !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s