Foo Fighters – Live at Cheese And Grain, Frome UK, 2017

foo fighters cheese and grains frome uk 2017 panneau aeroport

Ok, ce n’est pas une vraie review, dans la mesure où je n’étais pas physiquement sur place mais comme près d’un million de personnes à travers le monde, j’ai pu suivre la retransmission live de ce concert épique des Foo Fighters, et il fallait que je t’en parle.

Un vendredi soir sur la Terre

La vie est parfois faite de petits événements inattendus qui te redonnent foi en l’humanité et apportent une bonne grosse dose de bonheur et de joie dans ton cœur. Ce vendredi 24 février 2017, ma semaine se terminait de manière somme toute classique et mon week-end commençait paisiblement. Je rentrai dans ma demeure retrouver ma famille, le cœur léger de savoir que m’attendaient deux jours de repos après une semaine de dur labeur au boulot.

(Je sais que je suis Community Manager, que je ne coupe pas des arbres dans la Tundra et que je peux me coller mon « dur labeur » au cul. Moi aussi je t’aime.)

Comme souvent, je me retrouvai à scroller sur mon smartphone à la recherche de quelque distraction de début de soirée quand soudain, un message retint mon attention. Un compte à rebours, diffusé depuis la page Facebook d’un de mes groupes de rock préférés, les Foo Fighters (aka Dieu et ses Apôtres). Dans quelques minutes, quelque chose allait se produire.

Depuis plusieurs mois, les Foo Fighters avaient réactivé la machine à communication à grand coup de teasing pour annoncer une tournée des grands festivals européens (Portugal, Allemagne, Belgique…) ainsi que des dates dans quelques grandes capitales. Mais à mon grand désespoir, rien n’était annoncé pour Paris.

Depuis l’annulation de leur seule date française lors de la tournée précédente, suite aux attentats de Paris, les fans français et moi-même vivions dans l’attente d’une annonce providentielle du retour de Dave et ses comparses dans la capitale. Les moindres indices me mettaient en émoi, la moindre rumeur me faisait frémir.

Une rumeur annonçait d’ailleurs une date en France pour le 3 juillet mais je n’osait pas y croire. Dans la journée de vendredi, l’info circula sur internet qu’un concert secret allait être diffusé pour confirmer la présence du groupe au festival de Glastonbury.

Il me restait trois minutes à attendre pour savoir ce que les Foo Fighters avaient prévu pour leurs fans ce soir-là.

Please stand by

foo fighters frome uk feb 2017
Capture de la diffusion du concert sur Periscope

Une fois le compte à rebours terminé, un message d’attente apparu à l’écran. Please stand by, me demandait-on. Mais je n’en peux plus d’attendre, moi ! Les Foo Fighters jouent avec mes nerfs depuis trop longtemps, il fallait que cela cesse ce soir !

Depuis le début de cette nouvelle campagne, les Foo communiquaient par énigme en jouant sur la métaphore du vol transatlantique. D’abord en diffusant une image d’un passeport sur leur site et leurs comptes sur les réseaux sociaux, montrant un avion volant vers l’Europe, puis marquant chaque pays européen dans lequel aura lieu un concert de la couleur rouge – ici encore la France restait désespérément dans le noir…

Une seconde vague de communication officialisa les dates européennes sous forme d’un panneau d’affichage d’aéroport. Date, ville, événement, achat de places, les dates officielles sont là mais certaines apparaissaient en lettres cryptées et laissaient présager des annonces surprises. L’espoir remontait pour les fans français.

Puis, en début de semaine, les Foo invitaient leurs fans à prendre place dans un avion d’Obelisk Airlines, via leur site internet, en sélectionnant leur place afin de suivre le « divertissement durant le vol ».

Autant te dire qu’Obelisk Airlines a remporté ce soir-là le prix de meilleure compagnie aérienne dans mon cœur.

Welcome on board

Et le message d’attente disparut enfin.

Nous sommes désormais dans un véhicule, avec un homme et une femme, qui se dirigent vers un énorme champ. Une structure métallique y trône, on dirait la scène d’un festival, mais il n’y a que la structure, pas de public, ni d’éclairage ou de sono. Cinq types sont assis sur des caisses : c’est Dave Grohl, Chris Shiflett, Pat Smear, Nate Mendel et Taylor Hawkins.

En bons rois de la blagounette, Dave et ses copains demandent où se trouve les gens et les tentes. Ils sont sur le site du Glastonbury (et confirment ainsi leur présence à l’édition 2017) et sont bien chauds pour jouer, là. Le type leur propose alors d’aller dans une petite salle du coin, le Cheese & Grain, dans la petite ville de Frome, qui accueille la plupart du temps des groupes locaux. Ils auront bien une petite place pour laisser les Foo Fighters se faire un petit gig !

La scène (pré-enregistrée, obviously) coupe. L’image revient, nous sommes en direct, dans une salle pas plus grande que le Divan du Monde. Un homme arrive sur scène et invite à faire du bruit pour le plus grand groupe de rock du monde (sic et je suis bien d’accord), les Foo Fighters !

It’s been a long time !

Les cinq membres entrent, Dave Grohl en tête. Ses premiers mots dans le micro traduisent sa joie d’enfin remonter sur scène : « Yeah, ça faisait longtemps ! » Pour nous aussi ça faisait même trop longtemps et je suis presque en larmes devant mon ordi lorsqu’ils ouvrent le show avec Learn To Fly.

 

S’en sont suivies deux heures et demi (PUTAIN!) de pur bonheur. Des Foo Fighters au taquet (« C’est notre premier concert depuis un an et demi, on a des tas de morceaux à vous jouer ce soir ! »), des classiques, des morceaux du dernier album et même des nouveaux morceaux en bonus (Keep Your Pretty Promise To Yourself et Run With Me), ces deux heures et demi ont plus que compensé la tristesse et la frustration que je ressentais depuis l’annulation de leur concert parisien et l’annonce de leur hiatus en 2015.

foo fighters cheese and grain frome uk 2017
Source

Le choix de jouer dans une petite salle plutôt que dans une arena et celui de diffuser le concert gratuitement sur le net étaient plus que judicieux. La captation du concert était si bien faite que j’avais l’impression d’y être, j’étais en immersion totale depuis mon canapé (oui je suis passée assez rapidement d’un visionnage sur ordinateur à ma téloche, avec le son qui va bien, pour plus de plaisir), ressentant toutes les émotions que pouvait ressentir le public.

J’ai ri, j’ai chanté, j’ai été émue, j’ai vibré en entendant les premières notes des morceaux que j’adore, j’ai halluciné quand ils ont joué des morceaux à la demande de public (« We’re taking fucking requests now ! ») et j’ai été me coucher le cœur empli d’amour et de bonheur en me disant que putain, j’avais bien fait de regarder mon portable à ce moment-là, pour une fois !

Learn to Fly, My Hero, Wheels, All My Life, les morceaux cultes étaient au rendez-vous, accompagnés de morceaux plus récents extraits de Wasting Lights et de Sonic Highways comme Arlandria (<3) ou Congregation. Best of You, joué en deuxième partie de set, presque à la fin, a eu raison de mon cœur et de mon sens commun : à cet instant j’ai l’intime conviction que ce secret show est bien plus qu’une annonce de leur participation au Glastonbury, ils vont nous annoncer de nouvelles dates en Europe c’est certain. Peut-être pas ce soir, mais dans les jours qui viennent, j’en suis persuadée.

Les minutes défilent à toute vitesse, nous sommes des millions à passer un excellent moment devant nos écrans : site web, Facebook Live, Periscope…les Foo propagent leur musique via plusieurs médias sociaux (coup de génie/cas d’école si tu veux mon avis de CM et même si tu t’en cognes, je te le donne, c’est mon blog) pour jouer devant le plus de fans possible. Brillant !

Everlong clôture la soirée et la seule chose que j’ai en tête c’est « Oh putain, mais quel concert ! Quel moment fabuleux je viens de vivre ! Il faut que je puisse revivre ça en 100% vrai, pas derrière un écran ! »

Je passe le week-end sur un petit nuage, à écouter en boucle les albums des Foo Fighters, avec l’espoir qu’une bonne nouvelle arrive très vite.

Le lendemain du show, ils diffusent ce message sur leurs comptes Instagram et Twitter. Le suspens est insoutenable.

L’espoir récompensé

Et c’est lundi matin que les Foo Fighters confirment enfin la rumeur. Ils jouent bien à Bercy le 3 juillet prochain ! Et parce que ce sont des mecs formidables qui aiment leurs fans, ils ont dealé l’organisation de pré-ventes pour les gens qui avaient du se faire rembourser leur billet pour le concert annulé de 2015.

Dave merci, je faisais partie de ces gens, et j’ai pu choper des places, malgré des cafouillages d’organisation du côté du réseau France Billet, car lors de la mise en vente officielle des places ce vendredi 3 mars, le concert a été sold out en 10 minutes !

J-121.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Auteur : Leeloo Rocks

Woman, France, writer, blogger, geeky mother, former roller derby player, community manager and communication worker, rock music lover, artists interviewer... and many more things that rhyme with -er !

1 réflexion sur « Foo Fighters – Live at Cheese And Grain, Frome UK, 2017 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s