Phrases à la con sur images moches

strive for progress not perfection

J’ai une confession à faire, genre un truc de la honte, un dossier, quelque chose de non-assumé.

Je kiffe les « inspirational » et autres « motivational quotes ».

Tu sais, ces citations écrites sur des images pseudo artistiques qu’on voit partout sur les Internets ? Eh bien j’adore ça.

C’est même pas une passion ironique de hipster pour se moquer, non ! Une vraie passion ! Et même, grâce à certaines de ces « phrases à la con sur images moches », j’éprouve un vrai bien-être !

Alors évidemment, je m’en cache un peu, j’assume pas complètement. J’en fous pas sur tous mes réseaux sociaux par exemple, simplement sur mon Instagram et dans certains de mes groupes privés sur Facebook. J’en ai aussi en post-it sur mon ordi du taf. Et sur le mur à côté de mon bureau au taf aussi.

Un peu partout en fait…

Je t’aimais, je t’aime et je t’aimerai

Et quand j’y pense, ça remonte à loin cette fascination. Je me souviens que je tartinais mes agendas au lycée d’extraits de chansons de mes groupes préférés. Je me souviens qu’on s’amusait à s’écrire des phrases profondes comme « Je t’aimais, je t’aime, et je t’aimerai » (pardon Francis) sur nos trousses au collège avec du blanco. Je me souviens qu’avant 2010, sur Myspace et Parano, il était de bon ton de mettre des citations inspirantes sur sa page pour montrer qu’on était hype/dark/deep/trve evil/goth/artsy/edgy, rayer la mention inutile. Et sur Myspace, dans des gifs pixellisés et plein de paillettes.

myspace profile emo pink black

Après, les gens comme ma mère sont arrivés sur le web et se sont approprié ce genre de choses. Du coup, c’est devenu instantanément nase. « L’effet Parents« .

C’est pas moi qu’a commencé !

Je me suis mise à aimer de nouveau les motivationnal et inspirationnal quotes ces derniers mois, quand j’ai eu envie de changer de perspective sur ma vie et de devenir plus positive.

J’en ai lu des sympas sur certains comptes Instagram dédiés au mouvement body positive, j’en ai lu d’autres assez inspirantes sur le compte de ma coach (qui les accompagne toujours d’un petit speech en description, qui t’inspire parfois encore plus que la photo elle-même) et j’ai commencé à les apprécier de plus en plus.

Au début, je les enregistrais juste et je me les foutais dans un dossier sur mon ordi, pour les regarder de temps en temps, pour me détendre. Et puis, sans vraiment m’en rendre compte, je me suis mise à en poster à mon tour, quand j’avais besoin d’un petit coup de boost, d’un peu de soleil dans ma journée de merde, quand j’avais besoin d’inspiration…

Et puis, quand j’ai rejoint le groupe Facebook de ma coach…L’escalade.

Tu sais, je t’ai parlé du #TransformationTuesday ? Et bien, le veille, il y a le #MotivationalMonday.

#TGIM

Histoire que le lundi ne soit pas uniquement une journée de merde qui vient après le dimanche, ma coach a instauré ce hashtag (il y en a d’ailleurs un pour chaque jour de la semaine). Ainsi, chaque lundi, on partage tous une petite phrase qui nous motive, qui nous encourage et nous fait commencer la semaine du bon pied.

une phrase motivante

Étant dans une optique où j’avais décidé de dire « oui » aux choses plutôt que de faire preuve de cynisme (et/ou de snobisme je le reconnais) ainsi que d’arrêter de me poser trop de questions, j’ai suivi le flot. Je me suis mise à poster des petites phrases tous les lundis dans le groupe d’abord, puis sur mon Instagram, voire mon Facebook quand je suis d’humeur aventurière !

(Je ne suis pas encore assez courageuse pour le faire sur Twitter, sauf lorsqu’il s’agit de partager les tweets d’Andrew WK, grand maître du #PartyHard et messie des temps modernes à mes yeux.)

J’ai alors découvert un monde merveilleux où ces petites phrases d’encouragement, si tu prends le parti d’y croire, t’apportent courage, force et espoir.

Hasard ou réalité scientifique ?

Au fur et à mesure des semaines, je me suis rendue compte que lire des phrases de ce genre de manière régulière et les partager me faisait me sentir bien, me motivait vraiment et me poussait à agir.

A lire des citations sur le bonheur, l’acceptation de soi, la persévérance, la réussite, le succès, la bienveillance, la gratitude…j’ai l’impression qu’une « grande personne » me délivre des messages que, bien qu’ils sont évidents, j’ai besoin de voir écrits pour les intégrer. Tu vois ce que je veux dire ?

so deep meme

Parfois, je sais par intuition que je devrais faire certaines choses ou aborder un certain état d’esprit pour me sentir bien, mais je n’arrive pas à mettre de mots dessus et du coup, j’ai l’impression de devoir deviner ou avancer à tâtons. Là, en lisant ces citations comme des conseils, voire des vérités, en voyant physiquement les mots posés, je sais pas, j’ai l’impression que mon cerveau et mon âme impriment mieux.

J’imagine que c’est le même genre de sentiment que rencontrent les gens qui sont croyants lorsqu’ils se tournent vers les Saintes Ecritures ou qu’ils écoutent un prêche et se disent, tiens, c’est pas con, je vais pas tuer mon prochain !

Je me suis demandée du coup si la sensation de bien-être que m’apportent mes petites citations avait une réalité scientifique (genre avec des chiffres et des vrais gens dont on a étudié le taux de bien-être après avoir été exposés à des motivational/inspirational quotes pendant un certain temps etc) ou si c’était quelque chose de purement subjectif, à la limite de l’auto-persuasion (« Je lis des choses positives donc je me sens bien »).

J’ai donc cherché des informations sur le sujet et bien que les avis divergent…

(VERGE !)

(Pardon)

Bien que les avis soient partagés, on arrive à une certaine compréhension des sensations provoquées par les inspirational et motivational quotes et on semble surtout dire qu’il y a plusieurs explications, aussi bien physiologiques que psychologiques, donc que je ne suis pas une personne folle, donc que ça va en fait, c’est pas trop la honte.

Science, bitch !

Il y a ceux qui pensent que les discours, livres ou films sensés inspirer les gens ne fonctionnent pas en tant que tels mais seulement s’ils servent de déclencheur à une quête intérieure. Avis que je partage à moitié, dans le sens où, en effet, le projet de quelque chose (citations, livres, podcasts…) d’inspirant, c’est que ça te motive pour agir ensuite. En tout cas, c’est comme ça que je conçois l’inspiration et la motivation. Tu vas pas prendre des encouragements et booster ta confiance pour rester à rien foutre sur ton canap’ à rêver de ce que tu ferais si… !

(Je reconnais cependant que j’ai fini par mettre ça en pratique il n’y a pas si longtemps et que je n’ai donc aucun mérite ni aucune leçon à donner à ce niveau !)

« If you want real inspiration, the kind that will consume every pore of your body, sustain itself not only through the next morning, but many mornings to come, and drives you to achieve your goals, look deep inside and see if you can find it in you. If you do, then you’ll be able to devote all that time and money that you would have spent on that manufactured inspiration to rewarding yourself for having achieved your goals because you found the real thing right under your nose. »

(« Si vous voulez de la vraie inspiration, de celle qui consumera chaque pore de votre corps, se maintiendra non seulement le lendemain matin mais tous les matins suivants, et vous conduira à atteindre vos objectifs, regardez au fond de vous-même et voyez si vous la trouvez. Si c’est le cas, alors vous serez capable de dévouer tout ce temps et cet argent que vous alliez dépenser en inspiration pré-fabriquée pour vous récompenser d’avoir atteint vos objectifs parce que vous aurez trouvé l’inspiration, juste là sous votre nez. »)

J’ai trouvé un second article qui parle de l’effet des posters de motivation (une sorte d’équivalent IRL grand format à mes images des Internets). Ici l’auteur s’appuie sur différentes études réalisées en psychologie pour tenter de comprendre les effets de ces posters. Il en arrive à la conclusion que oui, potentiellement ça peut marcher, apporter un peut de confiance ou de perspective, notamment quand l’effet de la citation est souligné par un « stimulus émotionnel et agréable visuellement » mais qu’il faudrait qu’on en voit partout et tout le temps pour ce soit vraiment efficace car on ne peut pas prévoir quand une citation aura l’effet escompté sur un individu.

Il conclue tout de même en disant que les gens qui partagent très (trop) souvent ce genre d’image sur les Internets sont des relous qui cherchent à montrer qu’ils sont mieux que les autres et qui provoquent l’effet inverse avec leur phrases. Au lieu de motiver, ils font juste chier.

It’s fine if you want to share something that’s helped you at some point, but some seem to take it too far. It’s as if they want to be seen as more wise and considerate and in touch with their feelings than anyone, and thus share as many motivational images as possible, as often as possible. This must take a lot of effort, and so it seems that, in some cases, motivational posters do work after all. Although probably not in the way intended.

(« C’est bien que vous ayez envie de partager quelque chose qui vous a aidé un jour, mais certaines personnes semblent pousser le bouchon un peu trop loin. C’est comme si elles voulaient qu’on les trouve encore plus sages et plus intelligentes et plus prévenantes et plus en phase avec leur sentiments que les autres, et du coup, elles en partagent autant que possible, aussi souvent que possible. Ça doit demander beaucoup d’effort, et il semble que, dans certains cas, les posters de motivation fonctionnent après tout. Mais pas forcément de la manière prévue. »)

Enfin, dans un troisième article qui tente d’expliquer pourquoi certaines citations résonnent particulièrement en nous, l’auteure explore trois facteurs :

  • L’effet coaching : Lire un message de quelqu’un d’autre qui croit que vous pouvez réussir ce que vous entreprenez donne envie d’essayer plus. Les citations deviennent alors une espèce de laïus d’encouragement qu’on se donne à soi-même. (C’est à peu près ce que je dis plus haut quand je parle d’une « grande personne » qui me donne des conseils.)
  • Le pouvoir de la langue : L’être humain possède une attirance particulière pour la « sagesse bien exprimée », qu’elle soit motivante ou autre. En gros, en jouant sur les mots et la rhétorique – métaphores, aphorismes, constructions parallèles…-, une idée est bien plus susceptible de marquer les esprits. (Pas con, on a souvent tendance à trouver que ce genre de petites phrases c’est « bien dit » et ça explique pourquoi on trimballe certains proverbes depuis l’Antiquité ! Et ça explique aussi le pouvoir des slogans en marketing.)
  • Un instinct primal : L’être humain aime écouter et suivre des conseils de modèles ou de leaders. De plus, quand elles viennent de personnalités connues, les citations semblent avoir encore plus de valeur: on présume que ces gens doivent être plus accomplis, plus sages, plus exceptionnels que nous pour en être arrivés là.

La conclusion de l’article résume globalement ma pensée :

« For people open to their message, well-structured messages that use strong imagery and appeal to our aspirational nature can be meaningful and powerful in changing our thinking and helping us see something in ourselves that we want to change or overcome »

(« Pour les gens ouverts à leur signification, des messages bien structurés, qui utilisent une imagerie forte et font appel à notre tendance « aspiratoire » peuvent avoir un impact puissant pour changer notre façon de penser et nous aider à voir quelque chose en nous-même que nous souhaitons changer ou surmonter. »)

En gros, si c’est bien dit et que la personne qui lit la phrase à la con sur l’image moche est dans un état d’esprit réceptif, ça va avoir un effet positif.

chaton

La science a parlé !

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Auteur : Leeloo Rocks

Woman, France, writer, blogger, geeky mother, former roller derby player, community manager and communication worker, rock music lover, artists interviewer... and many more things that rhyme with -er !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s