Steel Panther – La Cigale – Paris 2016

Des boobs, des guitares et des boobs, c’est Steel Panther en concert !

Quand je les ai découvert il y a très (trop) peu de temps, je me suis rapidement dit qu’il fallait que je les vois en live. Leurs clips vendant du rêve en terme de poésie, de classe et de distinction, j’avoue que j’avais pas mal d’attentes pour mon premier concert de Steel Panther. Et je n’ai pas été déçue !

It’s been a while…

Ça faisait très longtemps que je n’étais pas allée à un concert. Le dernier où je devais aller, c’était les Foo Fighters, en novembre 2015. Concert dûment annulé suite à tu sais quoi… Du coup, avant ça, je crois que j’étais allée voire Kavinsky avec Cher&Tendre, à l’Olympia en 2014. Donc ouais, quand je dis très longtemps, c’était TRÈS longtemps.

Dire que j’attendais ce concert avec impatience est donc un euphémisme.

Déjà parce que j’avais acheté les places il y a une éternité, dès que la date avait été annoncée (et avec la boule au ventre que d’autres événements de merde viennent perturber ce plan si réjouissant). Ensuite, parce qu’un groupe comme ça, à écouter dans sa bagnole, c’est cool mais à voir en live, ça te décolle le cuir chevelu d’une manière totalement jouissive. Et puis, parce que les moments de bonheur et de communion à base de rock’n roll ayant pris une toute autre dimension depuis l’année passée, j’avais d’autant plus besoin de me replonger dans une salle pleine de gens dégoulinant de sueur et de bière. Il était grand temps que je me retrouve parmi les miens.

Cher&Tendre et moi-même nous sommes donc rendus à La Cigale un dimanche soir d’octobre, pour aller voir des glam rockeurs hauts en couleur et en capillarité. C&T s’étant à peine renseigné dans la semaine sur le groupe, il avait quand même fini par me dire « Ha mais je vais bien aimer pour une fois ! Ça ressemble à X Japan ! »

Cheveux longs, cuirs & bandanas

Après un demi-litre de bière réglementaire (servi dans de jolis verres David Bowie qu’on a bien évidemment chouré), nous primes donc place sur le côté droit de la scène où nous trouvâmes un spot ma foi bien agréable, et où, malgré ma petite taille moyenne, je voyais la scène parfaitement !

Steel Panther - La Cigale - Octobre 2016 - Satchel - leeloorocks
Kikou tu veux voir ma guitare ?

Je ne saurai malheureusement pas quoi te dire au sujet de la première partie, Inglorious, que nous avons manqué, comme à notre habitude (on était en train de manger de la charcut’ et de boire des bières dans la brasserie d’en face. Dans la vie, faut avoir des priorités et les respecter).

Une fois le set de ces messieurs terminé, le public a pu patienter pendant la demie-heure réglementaire en se tenant chaud avant l’arrivée des tant attendues panthères d’acier.

Et une fois sur scène, ça n’a pas traîné !

 

Le quatuor a enchaîné hymnes et moments de pur spectacle, les pauses humoristiques où Michael Starr charie Stachel et vice-versa pendant que Lexxxi se recoiffe et les performances de « drum hero » de Stix. Tout y était.

Steel Panther - La Cigale - Octobre 2016 - leeloorocks

Menu best of heavy metal, supplément boobs

J’ai sué ma race et gueulé comme un putois sur « Party Like Tomorrow Is The End Of The World », hurlé comme une groupie en transe pendant le solo de guitare mystique de Satchel, hurlé de rire aux tentatives de parler français de Michael…Bref, ce concert a totalement répondu à mes attentes.

Steel Panther - La Cigale - Octobre 2016 - Ambiance - leeloorocks

Et c’est allé bien au-delà, quand ils ont commencé à faire monter des meufs sur scène. Là, le concert s’est transformé en boobies party et ce jusqu’à la fin ou presque. Bizarrement, ce n’est pas le moment qu’a préféré Cher&Tendre (trop de nichons d’un coup, je pense, pas l’habitude), mais pour le coup, ça m’a bien fait marré.

Quand « Gloryhole » a commencé, je suis de nouveau entrée en transe. Et quand « Death to All but Metal » est venu conclure le concert, j’en avais des crampes à la main ! (Non pas dans ce sens là…!)

music-concert-metal-horns-hand-signs-wide
Les crampes à la main

Dire que j’ai passé un excellent moment est donc un euphémisme.

Cela faisait bien trop longtemps que je n’avais pas vécu un moment pareil. J’ai ri, j’ai hurlé, j’ai chanté, j’ai dansé, j’ai eu des étoiles dans les yeux et de la chaleur dans le cœur. (Et pour rester dans la tradition Steel Pantherienne, je ne te parlerai pas de l’état de ma petite culotte !)

Je l’oublie toujours mais à chaque fois, je suis emportée par l’esprit de communion qu’il peut y avoir dans les concerts de rock et encore plus dans les « petites » salles.

Je suis sortie de là en me disant, une fois de plus, qu’il n’y a pas à chier, le rock (au sens le plus large possible), c’est vraiment la meilleure musique du monde.

Publicités

Auteur : Leeloo Rocks

Woman, France, writer, blogger, geeky mother, former roller derby player, community manager and communication worker, rock music lover, artists interviewer... and many more things that rhyme with -er !

1 réflexion sur « Steel Panther – La Cigale – Paris 2016 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s