††† – Crosses

Chino Moreno + électro rock + ambient = orgasme musical.

Publicités
Crosses band sitting on a couch

Il y a des morceaux qui, lorsque tu les écoutes, te donnent immédiatement envie de mettre tout nu et de sauter sur ton/ta partenaire (ou encore d’en trouver un ou une rapidement) histoire d’assouvir le désir qu’ils ont provoqué en toi. Avec le dernier LP de ††† , c’est tout l’album qui fait ça.

cover Crosses LP 2014

  1. This is a Trick
  2. Telepathy
  3. Bitches Brew
  4. Thholyghst
  5. Trophy
  6. The Epilogue
  7. Bermuda Locket
  8. Frontiers
  9. Nineteen Ninety Four
  10. Option
  11. Nineteen Eighty Seven
  12. Blk Stallion
  13. Cross
  14. Prurient
  15. Death Bell

Avant de parler musique, faisons tout de même les présentations, puisque ††† c’est du beau monde. Fondé en 2011 par Monsieur Chino Moreno (celui de Deftones, himself) qui officie au chant, il est accompagné dans ce side project par Shaun Lopez, le guitariste de Far et Chuck Doom, producteur de talent et homme invisible* du groupe.

Maintenant, tu sais à qui tu as à faire : pas franchement des débutants, des artistes créatifs et amateurs d’exploration musicale.

Parlons musique à présent.

Future Sex Love Songs

A mes yeux ††† mérite tout simplement d’entrer au Panthéon des musiques de baise. Oui. Parfaitement. Ça existe.

Pour te donner une idée du style, je te dirai, d’abord, d’aller écouter parce que ça sera toujours mieux que ma façon subjective de la décrire, mais si vraiment t’es paresseux des oreilles, je dirais de l’électro rock ambient et sensuel, avec des beats doux et des sonorités pop ésotérique. Ouais, ça veut pas dire grand chose, maintenant tu connais le secret de tous les journalistes musicaux : mettre des adjectifs et des noms sans rapports les uns avec les autres dans une même phrase. En général ça passe ! (Je plaisante les copains, allez !) Mais pour le coup, même si ça veut pas dire quand chose, c’est globalement ce que j’ai entendu en écoutant le premier LP du groupe, sorti en février dernier.

On retrouve un Chino Moreno au chant utilisant toute la sensualité vocale dont il dispose pour donner à chaque morceau une dimension hyper sexy. Quand tu le connais de Deftones, déjà, tu sais qu’il a un énorme potentiel à ce niveau-là. Avec †††, Moreno est tout en douceur, tout en subtilité, tout en retenue, il murmure, il susurre…bref, il te fait vibrer le bas ventre à l’aise.

Avec ses beats tantôt très lents, tantôt un peu plus rapides mais toujours très low tempo, un duo guitare et basse présent mais ne prenant jamais le monopole sur l’ambiance générale du morceau, laissant le clavier et autres distorsions sonores faire leur œuvre aussi, ††† distille son univers très particulier tout au long du LP, un univers que je visualise en noir et blanc (sûrement la faute à la couverture et à l’imagerie du groupe), feutré, fait d’alcôves, de drapés et de satin (ouais, comme un bordel ou une boîte échangiste), mais aussi, comme le montre la vidéo de Bitches Brew, de symboles et de mystère.

Les textes, pour moi, ouvrent à l’interprétation de chacun. Je t’invite pour cela à consulter les paroles disponibles ici. Tu me diras ce que tu en comprends et on pourra échanger nos visions.

Words are mysteries

Parce que pour moi, impossible te dire exactement de quoi parle This Is A Trick, par exemple, hormis l’évidence de la traduction littérale : quelqu’un essaye de piéger Chino mais il sait qu’il y a entourloupe même si, au final, ça le tente quand même. Je n’ai pas connecté mes neurones d’analyste littéraire depuis belle lurette mais, en ce qui me concerne, j’y vois une histoire sur la séduction entre deux protagonistes, l’un des deux voyant très bien dans le regard de l’autre ce qu’il cherche à faire et acceptant malgré tout de se laisser « prendre » au jeu.

Mais ça se trouve, demain, je vais apprendre que pas du tout, ça parle du chien de Chino dont le regard s’illumine quand on lui lance sa balle !

Il me semble, tout de même, qu’on retrouve une patte  « Deftones-ienne », faite de textes a priori simples mais cachant leur signification véritable avec habileté tout au long des compos.

Déjà très apprécié lors de la sortie de ses deux premiers EP, ††† offre un tour complet de son univers avec ce LP (qui reprend des compos des deux premiers EP ainsi que des inédits).

Un univers sensuel et mystérieux qui te fera perdre tes sous-vêtements en moins de deux.

Prends-toi un bon verre de vin, allume quelques bougies et enjoy !

Liens sur le sujet :

– *Interview de Shaun Lopez au moment de la sortie du premier EP en 2011

Site officiel

Page Facebook officielle

Compte Twitter officiel

Auteur : Leeloo Rocks

Woman, France, writer, blogger, geeky mother, former roller derby player, community manager and communication worker, rock music lover, artists interviewer... and many more things that rhyme with -er !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s