Sinbreed – Shadows

Interview de Flo Laurin du groupe Sinbreed pour Real Rebel Radio & chronique de l’album « Shadows ». A lire en intégralité sur le site de Real Rebel Radio.

Publicités

Dernière contribution en date pour Rx3 – Real Rebel Radio, une interview avec Flo Laurin, lead guitariste et fondateur de Sinbreed ainsi que la chronique de leur deuxième album, « Shadows ».

Je me suis bien amusée sur ce coup-là : chroniquer un album qui a priori n’allait pas me plaire et interviewer un musicien alors que j’ai une crève carabinée (et que je manque de m’étouffer trois fois), double-challenge accepted !

Comme d’habitude, you know the drill, quelques morceaux choisis ici et tu cliques sur ce lien pour la chronique et l’interview dans leur intégralité !

Flo Laurin, Sinbreed
Flo Laurin, chanteur de Sinbreed

Extrait de la chronique de l’album :

J’aime pas le power métal mais ça j’aime bien !

Quand Shyanna m’a demandé de faire l’interview et la chronique du nouvel album de SINBREED, « Shadows », j’étais on ne peut plus dubitative. Il faut savoir que moi, le power métal, le speed, les guitares qui jouent vite, la double pédale, les chevaliers et les chevelus, [insérer ici un autre cliché], c’est pas trop ma came à la base.

Pourtant, après une première écoute de l’album, quelques jours avant de rencontrer Flo Laurin (guitariste et fondateur du groupe), j’ai revu ma copie.

Quand on écoute SINBREED, on est effectivement en plein dans l’univers speed/power : morceaux épiques, changements de rythmes, solos de guitare en veux-tu en voilà, refrains prenants et chant mélodique.

Pourtant, ce que je trouve intéressant avec SINBREED, c’est la capacité des morceaux à mettre tout le monde d’accord.

Pour les afficionado du genre, « Shadows » offre un cocktail parfait, avec le chant mélodique assuré par Herbie Langhans, les guitares rythmiques assassines menées de main de maître par Marcus Siepen, les solos emportés de Flo Laurin, la basse (qu’on oublie souvent de citer mais qui est bel et bien là) d’Alexander Schulz et la double pédale puissante de Frederik Ehmke.

Et pour les noobs, comme moi, SINBREED et surtout « Shadows » offrent des particularités assez séduisantes : absence de clavier (adieu le kitsch !) et riffs agressifs typiquement thrash.


Extraits de l’interview de Flo Laurin :

Leeloo : Est-ce que c’est un album pensé pour le live ?

Flo : Oui, par exemple, on n’a pas de clavier sur « Shadows »…

Leeloo : J’allais justement te poser une question là-dessus ! C’était un vrai choix de votre part ?
Flo : Oui, absolument ! Les critiques du premier album on vraiment été très positives. Plus que ce que je n’espérais. Tu regardes sur le net, tu verras…

Leeloo : Oui, oui, j’en ai lu beaucoup. Et je me suis dit, waouh, c’est bien pour eux, un premier essai couronné de succès !
Flo : Pour un premier disque, oui ! C’est super cool ! Mais, si quelqu’un avait quelque chose à redire sur l’album, c’était qu’il aurait fallu réduire un peu le clavier. Et c’est une question que je me suis moi-même posé. Parce qu’on n’a pas de claviériste dans le groupe déjà. Du coup, est-ce qu’on était obligé de mettre du clavier dans nos chansons ? Ça a été une décision franche et définitive de ne pas inclure de clavier dans cet album. Et quand on a joué des concerts, la situation que l’on avait avec Marcus en lead guitariste, et une guitare rythmique, quand il a fallu écrire, ça nous a paru naturel de faire des chansons que l’on pouvait reproduire sur scène simplement avec nos deux guitares. On n’a pas besoin de clavier, ou d’autres choses additionnelles. Sauf un peu pour les samples, par exemple, sur le morceau d’ouverture de « When Worlds Collide », on a une partie clavier samplée, parce que la chanson le veut, mais pour « Shadows », il est plus probable que l’on joue simplement tous les cinq, sans clavier ou machines.

Leeloo : Pour moi, le clavier dans ce style de musique, c’est un gros cliché…
Flo : Oui, c’est vrai !


Leeloo : Quand j’ai écouté « Bleed » (Premier single extrait de l’album, NDLR) , j’ai pensé qu’elle parlait de vengeance.
Flo : (souriant) Hum huum…

Leeloo : Peut-être que je n’ai pas tout compris, mais « I will not rest ’till you bleed » (Je n’aurai pas de repos tant que tu ne saigneras pas NDLT)… Et en fait, cette chanson m’a fait penser à une autre chanson qui s’appelle « Bleed », du groupe SOULFLY...
Flo : Ah bon ?

Leeloo : Et qui parle aussi de vengeance ! Ces deux morceaux n’ont rien à voir musicalement ou même dans le texte, mais j’ai trouvé ça drôle parce que le titre est le même et la thématique principale est la même !
Flo : Oh, il faut que je réécoute ça ! Je vais peut-être devoir appeler Max (Cavalera NDLT) pour lui présenter mes excuses ! (rires)

Leeloo : Je me doute que vous ne l’avez pas fait exprès, mais c’est marrant, je veux dire, le mot « Bleed » doit avoir quelque chose de mystique !
Flo : Mais tu verras, quand tu auras vu la vidéo, c’est à propos de vengeance, mais pas de la manière dont on s’y attend si l’on s’en tient aux paroles…Il y a quelque chose de plus ! Et je suis assez fier du résultat parce qu’en regardant la vidéo, tu comprendras ce que je veux dire !


Sinbreed, « Shadows », sortie le 28 mars 2014, AFM Records.

Auteur : Leeloo Rocks

Woman, France, writer, blogger, geeky mother, former roller derby player, community manager and communication worker, rock music lover, artists interviewer... and many more things that rhyme with -er !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s